Griffes d'Annette
19 lectures

Il va falloir que j’aille fouiner du côté “des femmes qui s’en mêlent”…
J’ai beaucoup trop de lacunes en musique indépendante féminine (et pas seulement).

En plus, cet extrait est un prétexte à ajouter une jolie photo d’ElleMoss

31 lectures

Je vais m’allonger comme ça et écouter ça : soit je sombre, soit un ange passe…
Olsen (Angel !), c’est terrassant comme un vieux Cohen…

Illustration : photo de Elle Moss (cf Mme Pastel)

A cette période de l’année et les perce-neige en particulier, elles me font toujours l’effet d’être “les survivantes d’un autre monde”….

Photos de Tartefine, tableau de Gordon Hopkins et papier peint vu sur Osborn et Little, je crois…

Du pareil au même…

Si j’ai bien écouté Christian Bobin hier à la Grande Librairie, il a dit, quand Busnel lui a demandé ce qu’était la Grande Vie (titre de son dernier livre) :
C’est la vie la plus difficile, car c’est la vie la plus simple, celle dont le tissu commun est le quotidien, c’est le trésor oublié qu’il y a partout….

Photo d’Anna Nemoy (merci Mme Pastel !) et peintures de Mélanie Parke

Le motif dans le motif,

le tableau dans le tableau et "Photo-photo", un roman "gigogne" :
je ne pouvais  que succomber et faire le rapprochement…

Et oui, Mme Pastel, j’ai aussi mes coups de coeur à la Gudrun Sjödèn ! 

Tableaux de Catherine Nolin, photo de Naji Kamouche pour la couverture du livre de Marie Nimier “Photo-Photo” chez Folio et au centre, photo collection Gudrun Sjodën du printemps dernier pour la maison…

A cause d’elle et de Mmepastel, je pense à lui

Mme Pastel a rencontré Anne Brouillard, illustratrice et pris contact avec son monde plein de rêves, de poissons volants, de chats, tantôt rassurant, tantôt effrayant… Elle a posté cette image du livre “Le rêve du poisson” et j’ai aussitôt repensé aux images du photographe de mode Tim Walker, qui n’aime ni la mode, ni la haute technologie photographique et qui transforme ses séries pour Vogue en contes (pour grands) et ses top-models en fées en cachant des frayeurs et des fantaisies d’enfants dans des corps d’adultes…

"Une clarté chaude et jubilatoire envahit mon corps. Mes pensées s’éveillent, elles perdent leur poids, c’est une expérience tout à fait concrète, mes pensées s’allègent et je continue de marcher, plus léger désormais…
Petit à petit, je le comprends, tu es heureux parce que tu marches”


Marcher (ou l’art de mener une vie déréglée et poétique), Tomas Espedal (Actes Sud)

Photos de Darius Klimczak

"Le sens du désordre"


avec un esprit à tiroirs, une volonté de détruire les frontières entre le texte et l’image, une capacité à construire des ponts fictionnels ou formels, à associer les images selon des protocoles de hasard pour qu’elles s’entrechoquent et prennent de l’épaisseur…

Peut-être bien que je suis pourvue de ce sens-là… Enfin, j’aimerais bien…

Extrait de l’émission du 12 septembre 2012, Pas la peine de crier, avec Marie Richeux et Philippe de Jonckheere.

Schéma de Philippe de Jonckheere 

"Montrer sans se montrer"

par le recyclage du quotidien…

C’est ce que Philippe de Jonckheere fait sur desordre.net et qu’il explique à Marie Richeux dans “Pas la peine de crier” et que je recherche vaguement avec Griffes. Oui, c’est ça, je crois…

Illustrations de Yusuke Yonesu 

Déambuler dans le quotidien des autres…

J’ai découvert ces photos d’appartements d’anonymes comme vous et moi sur le site de Mieke Verbijlen ; c’est un peu mon “desordre.net” à moi, un moyen de déambuler dans des états d’être différents et de satisfaire ma curiosité…